Annexes

Toutes les ressources des joutes verbales

 Les joutes verbales sont des activités durant lesquelles on joue à débattre en attribuant aux participants des positions opposées et assignées. Cela veut dire que, sur la question par exemple d’interdire ou pas la peine de mort, on va assigner à un camp la position « pour » et à l’autre la position « contre », même si ce ne sont pas les positions naturelles des participants. Les échanges entre le « pour » et le « contre » vont ensuite se succéder de manière structurée. Ils seront également suivis par le débriefing d’un « jury », pour valoriser les participants et leurs productions, pour pointer les éléments à améliorer ou encore pour dénoncer d’éventuelles malhonnêtetés intellectuelles.

 

Dans un groupe humain habituel, ouvrir le débat comporte différentes difficultés. La première est qu’une même personne peut être divisée sur la question, gérant difficilement la tension interne que cela crée et ayant par conséquent du mal à prendre position clairement dans le débat. Une autre difficulté est que, selon la culture du groupe, ses leaders, son histoire, certains arguments sont souvent « tabous ». Les acteurs savent bien qu’ils ne seront pas écoutés, et se limitent naturellement de manière à les aborder peu ou pas.

 

Jouer à argumenter : clé pour de multiples opportunités d’éducation

Une troisième difficulté est que les émotions peuvent prendre trop de place, de sorte qu’il est important de les faire diminuer avant de pouvoir parler sereinement. Autre souci : jeunes ou moins jeunes, rares sont ceux qui sont réellement capables de faire preuve d’empathie, de se mettre dans la posture de leurs contradicteurs.

 

Face à tous ces défis, les techniques de joutes verbales sont plus que précieuses.

La joute individuelle simple

La première technique de joutes est la joute individuelle simple. Elle consiste à prendre deux participants, à leur donner leurs positions, à les faire jouter devant le groupe et à débriefer en permettant au public également de poser des questions en fin de processus.

 

La joute en arène

Une autre technique de joute est la « joute en arène ». Il s’agit d’une joute individuelle, à la différence que, après les deux premiers arguments (un par camp), le public a la possibilité de « sauter dans l’arène » pour rejoindre l’équipe de son choix. Un participant peut même aller dans une équipe, argumenter, et ensuite passer dans l’autre camp pour y développer un argument opposé.

 

Lorsque les élèves en connaissent le processus, la joute individuelle et la joute en arène sont des outils qui peuvent être utilisés même dans l’urgence, pour canaliser un débat qui émergerait dans la classe.

 

La joute « dos-à-dos »

Cette forme de joute a la particularité de mettre les deux premiers participants « dos-à-dos », afin de les obliger à écouter davantage et à porter mieux leur voix. De nouveau, le public peut devenir actif, cette fois en venant taper sur l’épaule de l’un des deux jouteurs pour tout simplement le remplacer.

 

La joute individuelle ou collective préparée

Ces deux formes de joutes nécessitent un déroulement en plusieurs étapes. Il s’agit d’abord de définir plusieurs questions sur lesquelles les jeunes vont travailler. Pour chaque question, il est important de désigner un camp « pour » et un camp « contre ». La seconde étape consiste à permettre aux élèves de se préparer, en en discutant en groupe, en faisant des recherches sur le Net (ou ailleurs) en s’appuyant sur des dossier fournis par l’enseignant (ou animateur), en rencontrant des acteurs pertinents par rapport à la thématique…

 

Sur base de ce travail de préparation, la troisième étape est celle de la confrontation en joutes verbales, face à un public et sous le contrôle d’un jury.

 

Ce genre de joutes verbales est un excellent outil de moyen terme pour permettre aux élèves de faire un vrai travail de remise en question et d’approfondissement par rapport au sujet. C’est aussi un excellent levier de cohésion dans le groupe, de confiance en soi et de progression dans les compétences démocratiques.

 

La joute par équipes mixées

Cette dernière forme de joute se déploie sur une période un peu plus longue. Elle consiste en un cycle de rencontre entre plusieurs écoles et/ou associations. Après des ateliers dans les groupes de base, ceux-ci se rencontrent, approfondissent ensemble les sujets choisis et se confrontent enfin en équipes mélangeant les jeunes de tous les partenaires. En plus des qualités des autres formes de joute, cet outil a l’avantage de s’appuyer sur l’émulation de la rencontre ainsi que de travailler la relation entre jeunes qui ne se connaissent pas vraiment et qui sont souvent très différents les uns des autres.

Pour toutes les formes de joutes verbales, nous vous recommandons de consulter les sources suivantes :

https://cvb.be/fr/films/paroles-restent

europe logo white

THE E-LEARNING TOOL

EUROGUIDE EU flag

This project is co-funded by the Internal Security Fund of the European Union – GA N° 871038